Romain Bussone, titulaire d’un Master 2 Géo-Bioarchéologie à l’université Montpellier Paul Valéry  est doctorant rattaché à l’équipe SPP du laboratoire ASM – Montpellier. Un contrat doctoral finance la thèse qui porte sur l’utilisation du cuivre à la Protohistoire dans un sens large (dès 3500 BCE) dans les Alpes méridionales, depuis l’extraction à la diffusion du mobilier métallique.

Cette thèse s’insère dans une dynamique de recherche renouvelée de la Protohistoire des espaces montagneux des Alpes-Maritimes et est la continuité d’un master effectué en 2016 et 2017 en association avec l’équipe de recherche de la fouille du sanctuaire de la Cime de La Tournerie (Roubion, Alpes-Maritimes). Pour ce travail de thèse, des prospections à proximité des mines et des filons de cuivre, l’étude géochimique des minéralisations et des artefacts métalliques retrouvés à proximité notamment par l’usage des méthodes isotopiques permettront de mettre en évidence l’exploitation ancienne du cuivre de ce territoire (CINaM ; CICRP ; CEREGE). Également, les méthodes archéomagnétiques seront testés sur les vestiges d’exploitations minières pour mettre en évidence les travaux anciens (Géosciences Montpellier).

Ce travail de recherche intitulé «L’utilisation du cuivre des Alpes méridionales à la Protohistoire (3500 - 450 BCE). De l’extraction à la diffusion du mobilier métallique» est dirigé par Olivier Lemercier (Pr. Université Paul Valéry UMR 5140 ASM), par Franck Suméra (Conservateur en chef de la DRAC PACA, fouille de La Tournerie) et par Pierre Camps (Pr. Université Montpellier, UMR 5243 Géosciences Montpellier).

D’autres chercheurs sont associés à ce travail de recherche pour les analyses physico-chimiques et les explorations de terrain : O. Grauby (CINaM), Jean-Marc Vallet (CICRP), G. Mari (Géologue).

Juliette Bertaut est actuellement en thèse de doctorat, intitulée : La céramique grise monochrome entre Languedoc et Ampurdan. Identités, contacts et transferts entre Grecs et indigènes à la fin du premier âge du Fer (VIe-Ve s. av. J.-C.), à l’université Paul Valéry, Montpellier III, sous la direction d’E. Gailledrat.

Ses recherches portent sur les problématiques culturelles entre les Grecs et les indigènes sur le littoral gaulois par le biais de l’étude d’une production de vaisselle tournée, le plus souvent locale.

La région d’étude s’étend de Marseille à Ampurias, toutefois grâce au soutien du LabEx, une analyse approfondie est menée parallèlement pour la vallée de l’Hérault, en collaboration avec V. Martinez Ferrera (Universitat de Barcelona, ERAUB). Il s’agit d’un  important projet d’analyses physico-chimiques sur les céramiques grises incluant plusieurs sites archéologiques contemporains datés du VIe-Ve avant notre ère qui jalonnent le fleuve Hérault d’Agde à Aspiran. À partir des résultats, les hypothèses d’approvisionnement et de redistribution seront discutées autant que l’analyse spatiale, qui traitera des liens étroits entretenus entre les sites littoraux et ceux situés dans l’arrière-pays.

Etant également intégrée au programme de recherche pluridisciplinaire conduit sur le site de La Monédière à Bessan (Hérault), en tant que responsable de secteur et céramologue, les travaux en cours placent ce site comme une référence nécessaire pour son sujet et les problématiques mentionnées.

 

Bibliographie

Rapports

  • Beylier A., et al., Bessan (Hérault), L'habitat protohistorique de La Monédière. Rapport intermédiaire de fouille programmée, campagne 2017, DRAC Occitanie, Montpellier, 200 p.
  • Curé A.-M., et al., L’oppidum de Mourrel-Ferrat (Olonzac, Hérault, Occitanie). Rapport final d’opération de fouille programmée, campagne 2017, DRAC Occitanie, Montpellier, 155 p.
  • Beylier A., Gailledrat E., (dir.), et al., Résidence de l’oppidum, « L’habitat protohistorique de La Monédière », Bessan, La Monédière (Hérault). Rapport final d’opération, fouille préventive. INRAP Méditerranée. DRAC Occitanie, 2017, 4 volumes, 1425 p.
  • Beylier A., avec la collaboration de Bertaut, O. Cauquil, A.-M. Curé, G. Guillerme, S. Sanz-Laliberté, Le Cayla (Mailhac, Aude). Rapport final d’opération, fouille programmée 2012-2015. DRAC Occitanie, 2015, 170 p.

A - B

 Agusta-Boularot 

 

 

Sandrine AGUSTA-BOULAROT, Professeur d'Archéologie et d'Histoire de l'Art des mondes romains, Université Paul Valéry Montpellier 3

 

 

 

 


Almasy

 

 

Adrienn ALMÁSY, Docteur en Égyptologie

 

 


Morgane Andrieu

 

 

Morgane ANDRIEU, Post-Doctorante LabEx ARCHIMEDE

 

 

 

 


 Laurent Anglade

 

Laurent ANGLADE, Doctorant en Histoire ancienne, Université de Perpignan

 

 

 

 


- Nasrine ANWAR, Docteur en archéologie


Aubignac 

 Aurélie AUBIGNAC, Docteur en archéologie

 

 

 


 

 

Clémentine AUDOUIT, Docteur en égyptologie

   


 


BazinRizzo

 

 

 Laure BAZIN RIZZO, Docteur en égyptologie

 

 

 


 

Agnès BERENGER, Professeur d'histoire romaine

Coordinatrice de l’axe 2 : « POUVOIRS : Espaces de pouvoir et constructions territoriales »

 


 

 

Juliette BERTAUT, Doctorante

 

 

 


  Alexandre Beylier 

Alexandre BEYLIER, Docteur en archéologie

 


Belhaoues

 

Fabien BELHAOUES, Docteur en archéologie

 

 


Miriam BIANCO 

 

 

Maria BIANCO, Docteur en histoire

 

 

 


Bigot

 

 

Fabrice BIGOT, Docteur en archéologie romaine

 

 


 Biston-Moulin

 

 

Sébastien BISTON-MOULIN, Ingénieur de recherche, CNRS

 

 

 

 


 

 

Emilie BLAISE, Docteur en archéozoologie

 

 


Bony 

Guénaëlle BONY, Docteur en géoarchéologie

 

 


 

du Bouchet

 

Julien du BOUCHET, Maître de conférences en Langue et littérature grecques Université Paul Valéry Montpellier 3

 

 

 


 

 

Kévin BOUCHITÉ, Doctorant contractuel ED 60

 


 


Boulet 

 

Stéphanie BOULET, Post-doctorante sur le projet Karnak

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Yacine BOULMIS, Doctorant contractuel LabEx ARCHIMEDE

 

 

 

 

 

 

 


Bourdajaud

 

 

Laura BOURDAJAUD, Doctorante en archéologie

 

 

 

 


Bourgeon

 

 

Oriane BOURGEON, Docteur en archéologie

 

 

 


Broc

 

Émeline BROC, Archéozoologue

 

 

 


Broc

 

 

Romain BUSSONE, Doctorant contractuel ED 60

 

 

 

 


Andrieu

Morgane Andrieu, docteur des Universités de Paris Sorbonne et de Lausanne (Suisse), est spécialisée dans l'étude des graffites en Gaule romaine. Elle s’intéresse particulièrement à la place de l’écriture dans la société provinciale et aux répercussions de l’expansion romaine sur la stimulation de l’écriture dans les sociétés indigènes.

Après s'être formée aux côtés de Pierre-Yves Lambert (CNRS/EHESS, Paris), elle a étudiè les graffites sur céramique de Gaule Lyonnaise à travers trois études de cas (Chartres, Autun, Sens). Ce travail, qui constitue le plus gros corpus français étudié jusqu’à présent, a été récompensé par le prix Bulliot (2017) et publié dans la collection Monographie Instrumentum la même année.

À Londres, elle a intégré l’équipe du Museum of London Archaeology (Mola) et y a développé ses recherches en tant que chargée d’études. Elle participe aussi activement au projet ERC LatinNow, piloté par Alex Mullen de l'Université de Nottingham.

Son projet au sein du LabEx ARCHIMEDE vise à s’interroger sur la diffusion de l’écriture en Gaule Narbonnaise et sur les effets de la latinisation et de la romanisation sur cette société provinciale où se mêlent substrat gaulois et apports méditerranéens. Dans cette province, les données sont abondantes mais pour la plupart inédites et permettront de combler un grand vide dans la connaissance des pratiques d'écriture, à la fois en ce qui concerne l'onomastique,  la vie quotidienne et certains aspects économiques encore mal connus (système des poids et mesure, contenus, etc).

 

Bibliographie sélective

Monographie

ANDRIEU M., Graffites en Gaule Lyonnaise. Contribution à l’étude des inscriptions gravées sur vaisselle céramique : Corpus d’Autun, Chartres et Sens. Autun : Éditions Mergoil, 2017 (Monographie Instrumentum ; 54).

Contribution ouvrage collectif

ANDRIEU M., Objet 1 : Graffite Vrbanvs. In : LARUAZ J.-M. (dir.) ─ Ambacia, la gauloise, 100 Objets racontent la ville antique d’Amboise. Catalogue de l’exposition présentée à Amboise (Indre-et-Loire) Musée Hôtel Morin et église Saint-Florentin du 17 juin au 17 septembre 2017, p. 50.

Articles en anglais

ANDRIEU M., Writing, drawing and counting on pots. The latest French Research about Graffiti on Roman pottery, Journal of Roman Pottery Studies, Vol. 18 (à paraître)

ANDRIEU M., The Roman voices from the “Military School” of Augustodunum (Autun, France): For the rediscovery of a site via the study of graffiti on pottery, Archaeological Small Finds and Their Significance: proceedings of the symposium, Cluj-Napoca: Editura Mega, 2018 (à paraître)

Articles en français

LABAUNE Y., SAGGESE A., ANDRIEU M., Nouveaux ensembles céramiques augusto-tibériens découverts à Autun (71). Le site du 17B rue Carion. In : RIVET (L.) ─ SFECAG, Actes du congrès de Nyon, 2015, p. 633-642.

ANDRIEU M., Graffites et société en Gaule Lyonnaise : Le cas des inscriptions sur céramique d’Autricum (Chartres, Eure-et-Loir). In : SCHOLZ (M.), HORSTER (M.), Lesen und schreiben in den Römischen Provinzen, Akten des 2. Internationalen Kolloquiums von DUCTUS – Association international pour l’étude des inscriptions mineures, Römisch-Germanischen Zentralmuseum Mainz (15-17 juin 2011), Mayence : Verlag des Römisch-Germanischen Zentralmuseums, 2015, p. 221-227.

ANDRIEU M., La parole aux sigillées : étude des graffites chartrains (Chartres, Eure-et-Loir). In : RIVET (L.) ─ SFECAG, Actes du congrès de Chartres, 2014, p. 283-286.

ANDRIEU M., Les graffites sur vaisselle céramique d'Autun/Augustodunum (Saône-et-Loire). In : RIVET (L.) ─ SFECAG, Actes du congrès d'Amiens, 2013, p. 511-516.

 

Agusta-Boularot

Sandrine Agusta-Boularot est Professeur d’Archéologie et d’Histoire de l’Art des mondes romains à l’université Paul Valéry Montpellier 3 et directrice des publications de la Revue Archéologique de Narbonnaise dans le laboratoire « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (UMR5140, Montpellier-Lattes). Elle est responsable de la collection des Inscriptions Latines de Narbonnaise.

Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-St Cloud, agrégée de Lettres Classiques et ancien membre de l’École française de Rome (1996-99), ses recherches sont principalement tournées vers l’épigraphie et l’architecture du monde romain. Elle porte un intérêt particulier au Sud de la France et aux transformations qui s’opèrent dans cette région à partir de la conquête romaine (IIe-Ier s. av. J.-C.).

Elle a dirigé plusieurs fouilles dans le Sud de la France (Glanum, Vernègues) et collaboré à plusieurs chantiers internationaux dans divers pays (Algérie, Syrie, Bulgarie, Italie, Suisse,Tunisie). Elle a participé pendant plus de quinze ans à la mission archéologique de Jerash (Jordanie).

 

Thèses en cours

Jean-Baptiste Lebret : « Les réseaux d’évacuation des eaux antiques en milieu urbain dans la province de Gaule Narbonnaise »

Marie Moisand : « Les affranchis dans la vie économique : Narbonne et la Gaule Narbonnaise », Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Université Paul Valéry Montpellier 3)

Mélanie Hauchart : « L’habitat de Glanum (IIe s. av. J.-C.-IIIe s. ap. J.-C.). Emprise urbaine, évolution et restitution », Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Université Paul Valéry Montpellier 3)

Marlène Fraterno : « Les transformations des pratiques funéraires entre la fin de l’âge du Fer et l’époque augustéenne en Gaule du Sud (125 av. notre ère / 25 de notre ère) », Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Université Paul Valéry Montpellier 3)

Maria Vittoria De Filippis : « Les étrangers dans les ports de la méditerranée occidentale: Ile siècle avant J.C. - III siècle après J.C », cotutelle : Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Université Paul Valéry Montpellier 3) et Alfredo BUONOPANE (Univ. de Vérone)

Anissa Guedda : « La mise en place des lieux de cultes de type italique et l’adoption de nouvelles pratiques rituelles et de nouvelles divinités en Gaule du Sud », Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Université Paul Valéry Montpellier 3)

 

 Thèses soutenues

Alice Dazzi : « Installazioni idrauliche e sistemi di approvvigionamento idrico nelle province del Nord Est della Gallia (I-IV sec. d.C.) », co-tutelle avec S. Santoro, università degli studi di Parma et Université Paul Valéry Montpellier 3. Thèse soutenue le 8 Mai 2015

Elodie Paris : « Les influences et itaaliques sur la monnaie en Languedoc (VIe s. av. n. è. - 14 de n. è.) », co-direction S. Agusta-Boularot et K. Gruel (CNRS). Thèse soutenue le 11 décembre 2017

 

Bibliographie sélective

Quand naissent les dieux. Fondation des sanctuaires antiques. Motivations, agents, lieux. Actes du colloque international, Rome, EFR, 18-20 juin 2015, S. Agusta-Boularot, S. Huber et W. Van Andringa (dir.), (Coll. EFR, 534), Rome-Athènes, 2017.

Signa et tituli. 1. Monuments et espaces de représentation en Gaule méridionale sous le regard croisé de la sculpture et de l'épigraphie. Actes du colloque international, Aix-en-Provence, 26-27 nov. 2009, S. Agusta-Boularot et E. Rosso (dir.), Arles, 2015 (BiAMA 18).

Signa et tituli. 2. Corpora et scholae : lieux, pratiques et commémoration de la sociabilité en Gaule méridionale et dans les régions voisines. Actes du colloque international, Nîmes 25-26 nov. 2010, S. Agusta-Boularot, M. Christol, D. Darde et E. Rosso (dir.), (Bulletin de l’École Antique de Nîmes, 31), Nîmes, 2014.

Les Inscriptions Latines de Narbonnaise. VI. Épigraphie et informatique. Actes du colloque international, Aix-en-Provence 4-5 déc. 2008, S. AGUSTA-BOULAROT et St. MORABITO (éd.), dossier paru dans la Revue Archéologique de Narbonnaise, 2011.

Des Ibères aux Vénètes. Phénomènes proto-urbains et urbains de l'Espagne à l'Italie du Nord (IVe-IIe s. av. J.-C.). Actes du colloque international, École Française de Rome, 10-12 juin 1999, S. AGUSTA-BOULAROT, X. LAFON (éd.), (Coll. de l'EFR, 328), Rome, 2004.